Pour ces moments là

Les choses arrivent vraiment quand on s’y attend le moins. Il y a quelques jours un ami m’a dit que j’avais vraiment l’air de m’épanouir et rayonner depuis quelque mois. Je ne pensais pas que mon bonheur pouvait transpirer autant. Mais il a raison. Je ne me suis jamais sentie aussi heureuse et à ma place. Il y a plein de choses en moi qui se débloquent, des peurs qui disparaissent, des personnes qui entrent dans ma vie au bon moment, des personnes qui en sortent.

Dans quatre mois je vais me remettre 100% à l’entrepreneuriat et mon statut de photographe. Je n’aurai plus de bouée, je n’aurai plus de plan B. Mais au fond, je sais que c’est la bonne voie. Parfois, je regarde mon évolution et j’ai l’impression que tout ce que j’ai réalisé depuis mon plus jeune âge devait me mener à cela. La photographie. Il y a des jours où j’ai peur bien sûr, où je doute. Alors j’essaye de me rappeler toutes les fois où des personnes m’ont remercié pour ce que j’ai créé pour eux. Me rappeler de ces messages sur instagram, de ces regards, des audios envoyés tard le soir. De toutes ces voix qui m’ont dit que j’ai du talent, que je suis faite pour cela.

Je sais très bien juger toute seule si mon travail est bon ou mauvais. Dès que je fais des photos je vois maintenant tout de suite ce qui est à améliorer. Est-ce le travers de tous créatifs ? Vouloir perpétuellement faire mieux, ne jamais être satisfaite du résultat ?

Récemment j’étais sur un tournage en temps que photographe plateau. Le directeur de production m’a demandé si j’étais contente de mes photos après deux jours de tournage. Ma réponse est sortie toute seule « ça va ». Il m’a regardé avec des yeux ronds en répétant ma réponse un peu interloqué par la façon dont je jugeais mon travail. Après coup, j’ai repassé la scène dans ma tête et je me suis sentie idiote. Quel artiste professionnel descendrait de manière aussi directe son travail auprès de quelqu’un qui attend un beau rendu ? Personne. C’est pour dire à quel point je n’attends jamais grand chose des critiques. Je sais très bien me critiquer toute seule. Il y a des créatifs qui considèrent que c’est une force. Vouloir toujours apprendre, évoluer. Les personnes qui ne se remettent jamais en question ne vont jamais très loin. Mais parfois cette remise en question de mon travail me fait du mal, parfois j’ai honte des photos que je rends, parfois j’ai l’impression de régresser, d’oublier ce que j’ai appris il y a un an ou deux.

Alors ce dont je ne peux pas me passer, c’est de savoir que mes créations raisonnent chez les autres et touchent d’une manière ou d’une autre. C’est de savoir que les gens que j’ai pris en photo se sont sentis compris pendant les quelques fractions de seconde d’intimités que l’on a partagé au travers de mon appareil.

Il y a quelques jours, une personne qui compte beaucoup pour moi m’a dit que j’avais du talent. C’était Malik. Cet homme prend beaucoup trop de place dans mes pensées dernièrement. Aujourd’hui, nous sommes sur la voie de devenir amis. Il a pris cette décision et je sais que c’est la bonne. Nous ne sommes pas fait l’un pour l’autre et même si c’était le cas, je ne suis pas prête à vivre quoi que ce soit d’aussi intense avec quelqu’un.

Je ne fantasme plus une vie à deux. Cela me parait aujourd’hui complètement absurde. Je suis libre comme l’air et je souhaite conserver cette liberté d’être et d’aimer.

La seule chose que je fantasme sont les rencontres. Des rencontres fortes et intenses comme l’a été celle de Malik. Des rencontres qui comptent et qui te changent en profondeur, des rencontres qui te challengent et te remettent en question, toi, ton mode de vie, tes idées, tes croyances. J’ai besoin de rushs d’adrénaline, de nouvelles expériences pour me sentir en vie. Des rencontres, des moments de joie, de partage.

Je suis ressortie vibrante et lumineuse du tournage. Même mes collègues de travail m’ont dit que je rayonnais le lundi matin alors que j’avais passé le week-end à travailler. Et c’est là que j’ai su que j’étais sur la bonne voie. C’est pour ces week-ends là que je veux vivre, pour ces moments de vie qui te donnent envie de te dépasser, de rencontrer, d’aimer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s