Nouveau départ

Cela fait quelque temps que je n’ai pas écrit. Pas par manque de temps, ni manque d’envie. Beaucoup de choses se sont passées depuis le mois de septembre et j’attendais une accalmie. Un moment de pose pour pouvoir faire le point. Raconter ce qu’il s’est passé et dire enfin, c’est bon, tout va bien.

Mais ce moment n’est pas arrivé. Début septembre, j’ai trouvé par miracle une alternance dans une entreprise géniale. Je suis payée au SMIC mais pour la vie que je mène pour le moment, c’est amplement suffisant. On est 3 femmes dans l’entreprise où je suis et j’ai l’impression de faire partie d’un groupe de super nana. J’ai envie de les aider à faire évoluer la société et d’aider les gens à se créer une meilleure vie. Je vais y rester 2 ans. 2 ans pour me poser, pour apprendre, avancer. 2 ans pour pratiquer la photo comme je l’entends, refuser des projets, réaliser les miens, ceux qui me tiennent à cœur. J’en ai un qui me ronge depuis quelque temps mais avec le confinement je ne peux pas faire grand chose. J’ai besoin des autres pour le réaliser, j’ai besoin de toutes les personnes qui ont croisées ma route et que j’ai admiré, aimé… cela va prendre du temps mais je tiens à le faire. Je ne veux pas en dire plus de peur de ne jamais le terminer mais le plus dure est fait, j’ai commencé.

Trouver un emploi et s’y adapter c’est un chamboulement en soi. Le deuxième grand chamboulement arrive. Mon compagnon a décidé de quitter Bordeaux pour trouver un travail à l’étranger. Je le soutiens de tout cœur mais je sens dans tout mon être que ce n’est pas juste une opportunité de carrière qu’il recherche. Il part pour retrouver sa liberté, pour s’éloigner de moi, peut-être en trouver une autre, une autre femme, moins compliquée.

Parfois j’ai peur de ce grand changement, peur de ne pas y arriver sans lui, de ne plus savoir qui je suis. Parfois je suis heureuse de savoir que je n’aurai plus à penser à lui, à ses besoins, ses attentes. Parfois je vois ce changement comme un nouveau souffle, une liberté retrouvée.

Il sera loin de moi. Cette distance nous permettra de faire le point, de se demander si on est ensemble pour les bonnes raisons, si nos chemins doivent se rejoindre ou se séparer. Quoi qu’il arrive, je suis heureuse de pouvoir vivre cela. Vivre une aventure avec une personne aussi intelligente que lui, une personne avec du cœur, de l’ambition, des projets plein la tête, et qui malgré tous mes défauts, m’aime et me respecte.

J’ai hâte à présent que ce confinement s’arrête et qu’on puisse vider l’appartement, rendre les clefs et prendre chacun notre chemin. J’ai hâte de rentrer chez ma mère et prendre soin de moi, penser à mes projets, travailler et apprendre. Récemment j’ai commencé à apprendre à jouer de la guitare en regardant des vidéos en ligne. J’ai toujours rêvé d’apprendre à en faire. Peut-être que c’est le bon moment.

J’espère que votre confinement se passe bien et que vous pouvez profiter comme moi du soleil de novembre 🌞.

Quelques photos réalisées pour une cliente en septembre dernier. Avant que tout se complique…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s